La petite mort [nsfw]

La Petite Mort

La Petite Mort est en premier lieu une série photographique d’inspiration « boudoir » réalisée par Simon Lagoarde, teintée à la fois d’érotisme et de macabre.

En effet, au XVIe siècle, la petite mort désignait la syncope ou l’étourdissement, mais aussi et surtout les frissons nerveux. Les quelques hommes ayant connu cet état, ont rapidement fait le rapprochement entre ces symptômes et l’orgasme. Le parallèle fait, il ne fallut pas longtemps pour que le langage érotique récupère cette expression pour désigner ce moment de relâchement qu’amène la jouissance.*

De l’expression au boudoir…

C’est sur l’ambiguïté même de cette expression que le photographe a voulu jouer. Chacune des femmes présentées ouvre alors une fenêtre vers un fragment d’intimité, dévoilé le temps de ce relâchement extatique. Sensuelles, parfois dures ou fragiles, elles sont toujours sublimes. Au travers de ces photographies, Simon Lagoarde cherche ainsi à développer une esthétique voluptueuse, sans jamais sombrer dans le voyeurisme.

Le résultat est un ensemble de 70 photographies en noir et blanc, mettant en scène plus d’une quarantaine de modèles, toutes réunies dans un livre de 128 pages, La Petite Mort ou l’étrange étreinte d’un canapé.

Les tirages de cette série seront bientôt disponibles en tirages fine-art dans la boutique du site.

Série exposée à Yvr’art 2017.